• L’image contient peut-être : nourriture

     

    La recette du Jour 3

     

    Poulet fermier en cocotte sur une tombée d'épinards frais, pommes de terre sautées


    Pour 4 personnes
    Type de plat : Plat principal
    Préparation : 5 minutes
    Cuisson : 35 minutes
    Coût : Pas cher
    Difficulté : Facile

    Ma liste
    800 g de pommes de terre grenaille
    60 g de beurre demi sel
    4 cl d'huile d'olive 
    Fleur de sel
    1 poulet fermier
    300 g de pousses d'épinard frais

    Racler grossièrement les pommes de terre, les passer sous l'eau, les couper en deux.
    Dans une poèle, faire fondre 30 g de beurre, ajouter 1 cl d'huile d'olive, verser les pommes de terre, couvrir et laisser cuire à feu moyen pendant 12 à 15 minutes selon leur taille ; les remuer de temps en temps
    Déposer les pommes de terre dans la cocotte, saupoudrer de quelques grains de gros sel
    Equetter et laver les épinards, les égoutter
    Préparer le poulet, lever les cuisses et les blancs en conservant le début de l'aile
    (le reste servira à faire un fond)
    Dans une cocotte, verser 3 cl d'huile d'olive, déposer les morceaux de poulet, saisir les morceaux 1 minute à feu vif. Saler, couvrir, baisser le feu et laisser cuire pendant 
    35 minutes
    Dans une poèle, faire fondre 30 g de beurre demi sel, lorsqu'il est bien chaud, déposer les pousses d'épinard, couvrir et cuire 1 à 2 minutes à feu vif.
    Déposer sur assiette, répartir la tombée d'épinards, déposer un morceau de poulet dessus, déposer la cocotte de pommes de terre à côté.

    Réalisation et photo Yves Moiroud

     
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • L’image contient peut-être : nourriture

     

    La recette du Jour 2

     

    L'entrée du jour :

    Agaric et salade d'herbes aromatiques
    Pour 2 personnes :
    Type de plat : Entrée
    Préparation : 5 minutes
    Cuisson :
    Cout : Pas cher
    Difficulté : Facile

    Ma liste :
    6 champignons de Paris moyens
    4 branches de persil plat
    1 branche d'estragon
    1/2 branche de romarin
    1 branche de basilic
    4 branches de cerfeuil
    4 tiges de ciboulette
    Huile d'olive
    Fleur de sel

    Eplucher et enlever le pied des champignons ; les tailler en fines lamelles
    Laver les herbes, les sécher délicatement, les effeuiller
    Mélanger les herbes dans un saladier, ajouter un filet d'huile d'olive
    Dresser sur assiette
    Disposer les lamelles de champignon en les faisant se chevaucher ; faire un cercle ou un ovale.
    Au centre déposer le mélange l'herbes.
    Faire un cordon d'huile d'olive
    Saupoudrer de fleur de sel.

    Réalisation et photo Yves Moiroud

     
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • L’image contient peut-être : nourriture

    La recette du Jour 1

     

    La recette du Jour
    Salade verte, haricots verts, tomates, poivrons, piment, oignon, persil et oeufs à l'huile d'olive 
    Pour 2 personnes
    Type : Plat complet
    Difficulté : Très facile
    Coût : pas cher
    Cuisson : 10 minutes (oeufs)
    Repos :
    Marinade : 1 heure minimum

    Ma liste :
    100 g de salade
    2 tomates rondes bien mûres
    1/2 poivron rouge
    1/2 poivron jaune
    1 péquillos
    2 brins de persil plat
    1/2 oignon rouge
    200g de haricots verts
    4 oeufs
    Huile d'olive
    Paprika
    Fleur de sel

    Equeutter les haricots verts, les cuire 5 à 6 minutes dans l'eau bouillante très salée, les plonger dans l'eau glacée, réserver.
    Cuire les oeufs durs, les écaler.
    Eplucher les poivrons et l'oignon. Les couper en fines lamelles, les faires mariner 1 heure minimum (idéal une nuit)
    Laver, monder et épépiner les tomates, les couper en lamelles de 1/2 centimètre
    Epépiner le piment, le tailler en petits cubes (1 millimètre), laver et effeuiller le persil
    Préparer la salade, la laver et l'égoutter

    Sur une grande assiette, disposer harmonieusement la salade, l'ensemble des légumes, les poivrons et oignon marinés. Saupoudrez avec les petits cubes de piment
    Disposer les oeufs coupés en deux, arroser légérement d'huile d'olive ; saupoudrer de fleur de sel
    Décorer avec les pluches de persil plat,
    Décorer les bords de l'assiette avec une poudre de paprika

    Réalisation et Photo Yves Moiroud YM 2011©

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • L’image contient peut-être : nourriture

    Le régime Micro Nutrition 

     

    Plusieurs personnes m'ont demandé des informations pour maigrir 
    Je vais donc régulièrement vous donner des recettes et en premier vous inviter à suivre le régime micro-nutrition que je vais vous communiquer ci après 
    Si vous suivez mes indications vous perdrez 2 kgs par mois jusqu'à ce que votre corps soit arrivé à votre poids de forme 
    Pesez vous 1 ou 2 fois par semaine (ex mercredi et samedi) et ne sortez pas des "clous" durant les trois premiers mois 
    (au début vous perdez de l'eau et ensuite de la graisse)
    Les plats et les photos ont été réalisés par Yves mon mari 
    <3
    Je prends soin de moi ... Je maigris ... Je m'aime !

    Voici la journée type du régime alimentaire micro nutrition 
    Alors prenez tout d'abord la décision de revoir votre façon de vous "nourrir":

    La première chose à faire est de vous fixer un objectif raisonnable
    Ex : j'ai 6 Kgs à perdre, je les perds en 3 mois (soit 2 kgs par mois)
    Au lever : Prendre un verre d'eau
    Petit Dejeuner : 3 amandes + 5 noisettes (bio de préférence)
    Un morceau de fromage et une tranche de pain (complet ou aux céréales)
    Un yaourt à 0 % aux fruits
    Un fruit de saison (pendant que vous faîtes ce régime pour maigrir : pas de figue, de banane ou de raisin)
    Un café ou un thé (de préférence sans sucre)

    A 10 heures : un verre d'eau

    A Midi : un verre d'eau
    Des crudités de saison (carottes rapées, concombre, tomates, radis noir, celeri rave ....
    avec un peu d'huile de colza et de la fleur de sel
    3 tranches de pain complet ou aux céréales ou 3 cuillérées de riz complet ou 3 cuillérées de pates complètes
    Du poisson gras environ 140 ou 150 g (saumon, thon, maquereau, sardines...) ,ou viande environ 120 à 140 g (poulet, dinde, steak, roti de porc...)(cuire à la poele avec un peu d'huile d'olive pas trop chauffée)
    Des légumes de saison (au wok, huile d'olive, ou cuits à l'eau (croquants) et passés à la poèle)
    Un fruit de saison

    A 16h ou 17h : un verre d'eau
    deux carrés de chocolat noir (ou 5 noisettes et 3 amandes)
    Un fruit de saison

    Au dîner : un verre d'eau
    Du poisson (130 g de crevettes, de poisson, de thon au naturel, d'huitres,.....)
    ou de la viande (poulet, jambon....)
    Des légumes de saison cuits ou crus ou en soupe

    Au coucher : un verre d'eau

    Pendant que vous faîtes votre régime, éviter l'alcool et le vin
    A vous de jouer !
    Je vous promets de beaux résultats !

     
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • L’image contient peut-être : nuage et ciel

     

    Désintégration de l'ego  et vibration 

     

    Le passage d’une rupture à travers l’occulte des jeux de la forme... 
    Certaines personnes amenées vers la fusion devront vivre une déchirure, à un niveau ou un autre, afin d'être réinvitées par la suite à mieux collaborer et à mieux vivre dans le temps de leur esprit.

    Dans le phénomène de l'intégration, la fracture, la cassure sert à la destruction des formes à cause du décalage entre l'esprit, l'astral de la pensée et la conscience progressive de l'ego.

    C'est une interruption dans le temps à cause d'une trop grande identification à une quelconque forme. Donc, un arrêt, une suspension s'impose, afin que l'énergie de la forme soit décodée et intégrée par l'ego qui souffre de ce passage.

    Ainsi l'ego rencontre un point mort, face à sa vie personnelle, sa vie sociale, son travail, son bien-être personnel et ainsi de suite.

    Donc, la tension ressentie vibratoirement dans la forme crée une rébellion chez l'ego, et ce dernier la subit psychologiquement, car son attitude de survie, son attitude à s'identifier, à se greffer à la forme, doit être traversée et dépassée par le phénomène de la souffrance où il sent sa vie s'arrêter.

    C'est dans les états de chagrin, de douleur, de souffrance, de déchirement et de misère que la forme est transmutée. Mais ce passage affecte la vie psychologique de l'ego, car il semble avoir perdu son temps. La destruction des formes et la souffrance de la lenteur du temps vont de paire.

    Dès lors la discordance, l'incompréhension, la friction, l'incompatibilité règnent en maître. C'est le processus psychologique de la désintégration et non de l'intégration objective derrière le jeu de la forme.

    L'avènement supramental est robuste, il est fait pour durer, il doit être vu comme l'installation d'un nouveau système de décodage qui prendra son envol à travers les années. Il n'est pas faible et n'a pas besoin d'être défendu, bien au contraire.

    L'homme qui se conscientise doit se protéger de cet avènement et ne pas le subir pour son propre bénéfice relié à sa souffrance psychologique. La conscience évoluée de l'homme ne changera pas l'avènement de ce nouveau système, qui prendra place avec lui dans son temps. L'homme est aussi fort et aussi puissant que cet avènement.

    Mais l'avènement a beaucoup plus de mémoire réelle que lui. L'avènement n'est pas terrible, l'ego le rend terrible en essayant de le défendre de toutes les manières, croyant ainsi en faire partie.

    Certaines personnes amenées vers la fusion devront vivre une déchirure, à un niveau ou un autre, afin d'être réinvitées par la suite à mieux collaborer et à mieux vivre ensemble dans leur esprit et non plus de manière philosophique.

    Donc, la déchirure planétaire devra se faire entre ces personnes marquées pour un niveau de conscience supérieure, et le passage temporaire d'une forme vers une autre n'est qu'un simple passage afin que le corps émotif soit rééquilibré. Et c'est à l'ego de se rééquilibrer lui-même, sinon il demeurera coincé dans la forme, croyant que la souffrance reliée à la forme cessera, et c'est justement là son illusion.

    Ce passage est inévitable pour l'ego, car le karma et la déprogrammation doivent être faits, afin que l'esprit reprenne sa place dans la nouvelle vie de l'ego conscientisé par la désintégration de ce à quoi il s'était identifié afin de se sécuriser psychologiquement.

    Lorsque la relation karmique entre l'ego et son plan de vie de l'âme est de plus en plus affranchie à travers la désintégration des formes, l'ego est amené à un autre niveau de conscience.

    Vivant objectivement ce point de rencontre, la volonté et l'intelligence de l'ego deviennent libres du connu et deviennent donc une base sur laquelle il reconstruit son nouveau lien, c'est-à-dire esprit et matière, où la forme servira d'intégration et de décodage. Ainsi, l'ego s'éduquera de lui-même, de son lien avec sa propre intelligence, c'est-à-dire, son esprit qui est derrière la forme, mais non occulté comme auparavant.

    L'intelligence et la volonté chez l'ego doivent prendre le contrôle de sa nouvelle vie. Ce passage doit conduire l'esprit à prendre le contrôle chez l'ego, c'est-à-dire, en arriver à ce que l'ego prenne son envol, prenne son individualité.

    Le blocage existe dans la désintégration des formes et ce n'est pas une illusion. La souffrance, la déchirure et le point mort dans la vie de l'ego ne sont pas des illusions. Le blocage est nécessaire, car l'ego-forme a la tête très dure.

    Si le blocage était une illusion, il ne pourrait y avoir de désintégration des formes pour intégrer une vibration au-delà de l'ego psychologique. Les événements ne sont pas bloqués inutilement dans l'expérience de l'ego psychologique.

    Les formes utilisées pour amener l'ego à la désintégration ont une grande importance et l'ego qui ne sait pas reconnaître ce passage inévitable du point mort astralisera psychologiquement que les formes utilisées pour la désintégration n'ont pas d'importance.

    C'est toujours l'ego qui veut avoir subtilement le contrôle sur la forme.

    L'ego aime se mentir, se disant qu'il n'y a pas de blocage, que c'est une illusion et que les formes n'ont pas d'importance. Tout a de l'importance puisque c'est le mouvement de l'énergie qui passe dans tout.

    Il est trop facile de dire qu'il n'y a pas de blocage dans la forme. Cette attitude amène astralement l'ego à ne pas vivre la désintégration complètement, et il passe à côté du point mort, qui n'est pas une illusion, puisque sa vie est affectée de tous les côtés par la rupture de la forme qui le conduit à la désintégration d'une forme dans laquelle il avait pris subjectivement une identification.

    La personne qui vit un blocage devra le reconnaître dès le début, sinon la souffrance psychologique, simplement vécue, ne permettra pas le passage du point mort. L'ego croit toujours tout contrôler, mais il ne pourra pas contrôler l'avènement du point mort.

    L'ego n'a pas de vision objective, car il interprète le point mort comme étant inexistant psychologiquement, afin de conserver astralement la blessure souffrante de sa déchirure face à une quelconque forme qui doit être retirée de sa vie subjective.

    L'ego vit toujours psychologiquement l'impression d'un blocage. La raison est qu'il perçoit l'événement à partir de son mental inférieur. Si l'ego ne peut éliminer l'impression du blocage psychologique, il réagira face à l'événement au lieu de défaire par le blocage ce qui a été mal fait dans son passé.

    Tant qu'un ego vit subjectivement cette désintégration, il ne pourra jamais voir le jeu qui se joue à travers la forme, car au lieu de s'impliquer, il ne sera que l'observateur.

    Dès lors, il vivra plutôt la honte et la culpabilité face à ce qu'il interprétera subjectivement comme étant un échec, et il cherchera à l'extérieur qui lui a bloqué la vie, au lieu de réaliser que sa vie n'est pas bloquée de l'extérieur, mais qu'elle est belle et bien bloquée de l'intérieur par son propre refus égoïque d'en saisir l'opportunité et d'avancer de par lui-même vers le point mort.

    En réalité, cet échec n'est que l'interprétation subjective d'un ego qui tente de survivre dans sa mémoire polarisée, mémoire qui est projetée à l'intellect qui, par la répétition de patterns, tente de survivre dans la souffrance psychologique. Une souffrance psychologique dans laquelle il se débat comme un diable dans l'eau bénite mais qui devrait le conduire vers du nouveau.

    Désintégrer la mémoire mentale, intellectuelle, psychologique, émotive et physique de l'énergie contenue dans la forme utilisée, pour en faire sa propre expérience et en reprendre l'énergie, veut dire INTÉGRATION face aux formes utilisées dans lesquelles il y a eu identification.

    Il faut absolument désintégrer la forme pour intégrer l'esprit de l'énergie, car sans désintégration, brisure, déchirure, il ne peut y avoir intégration, car pour intégrer, il faut reprendre l'énergie stockée dans la forme.

    La rupture crée toujours un point mort à l'intérieur de soi, et ce point mort indique l'identification mentale, vitale (émotivité pour la forme bien ou mal), émotive, dans le sens de ce que son expérience a laissé comme trace sur le subconscient (de là l'attitude mentale psychologique de l'ego) et physique, c'est-à-dire le mouvement, l'action concrète vers le point de rencontre pour intégrer l'expérience.

    La désintégration s'effectue sur les quatre plans de l'expérience humaine. Si un des quatre plans fait défaut, il ne peut y avoir désintégration de la mémoire de l'expérience, donc de ce fait, l'énergie demeure dans la forme et laisse la porte ouverte à la pensée subjective astrale.

    Maintenant, cette désintégration n'est pas sous le contrôle de l'ego, car les événements de ce point de rencontre vers le point mort proviennent des forces réelles de la vie qui sous-tendent l'expérience psychologique humaine de l'ego planétaire.

    — Michel Dow

     

    Aucune description de photo disponible.

     

     

    Etude portant sur la vibration 
    Quand la forme ne chevauche plus la raison, quand il n’y a plus d’obstacle dans le mental, la lumière prend un autre chemin et le processus de traitement de l’information est modifié. Le mental cherche alors la forme la plus légère, la plus infime, la plus claire et la plus conforme pour s’exprimer. Le processus de traitement de l’information n’a plus de filtre. Il n’y a plus de censure par la réflexion. Le mental n’en a plus besoin, l’information est lumière sans distorsion. Elle se transmet par vibration.

    La vibration c’est :

    • L’inconnu.
    • La plus haute complicité avec l’esprit.
    • La grandeur de l’Être développé. Autrement, il reste enveloppé.
    • La plus haute donnée dans la relation, dans l’échange.
    • L’absolu manifesté sans obstacle.
    • La rencontre des sommets.
    • L’anarchie domestiquée.
    • Le périple de la conscience.
    • La visite inattendue mais souhaitée.
    • Le plus grand ennoblissement de l’Homme.
    • La limite de la survie.
    • Le statut premier de l’Homme.
    • La phase de conscientisation sans rémission.
    • L’absolu rendu disponible.
    • Lorsque la source ne s’étonne plus d’elle-même après avoir inventorié tous ses possibles, 
    après avoir franchi tous ses obstacles fallacieux se dressant contre sa propre lumière.
    • La plus belle des données terrestres.
    • L’échange expiatoire sans précédent : le démembrement, l’expulsion et la désintégration 
    des formes antérieures obstructives et dépassées.
    • Le plus grand ensemble ouvert de la création.
    • L’hégémonie du particulier sur le collectif.
    • La plus heureuses des rencontres avec l’absolu.
    • Le choix de l’impossible.
    • La rencontre des rencontres.
    • Ce qu’il faut faire, dire et être pour Exister.
    • La forme la plus précise et la plus subtile de renseignements.
    • Le langage de l’origine.
    • La parfaite adéquation avec l’absolu.
    • Le fait de ne rien manquer, jamais.
    • La plus pure des communications.
    • Un représentant de l’impossible.
    • Le ‘’Remettez cent fois votre travail sur le métier’’ périmé.
    • L’exactitude la plus profonde.
    • La matière première de l’universel.
    • Quand les chances ne sont plus des probabilités ou l’incertitude résolue sans condition.
    • Là où la résidence des concepts ne comporte plus de fermeture.
    • Quand le désarroi ne tient plus la route.
    • Une haute définition qui se renouvèle constamment.
    • Une chambre ne comportant aucun impossible.
    • Un aléatoire parfaitement unifié, harmonisé, coordonné.
    • Un engagement sans parti pris.
    • Une impossibilité de s’asseoir dans la polarité, la partialité.
    • Le changement apprivoisé.
    • Une modulation de la volonté supérieure.
    • Un entracte à la connaissance.
    • La libre circulation des essences.
    • La sensibilité à la perception.
    • La sécurité assurée et non l’insécurité assurée.
    • L’approbation de l’absolu et sa participation.
    • Le jeu de l’avenir mis au présent.

    Les mécanismes suivants favorisent la vibration et l’approfondissement de la capacité vibratoire 
    par l’appareil de conscience :

    • La reconnaissance de soi permet de former un embryon d’Êtreté.
    • La totalité, la continuité de conscience entre l’esprit et la matière.
    • L’alignement et la tutélarisation des cellules par la lumière.
    • Le désembourbement des nœuds énergétiques favorisant une circulation fluide.
    • La relation de cause à effet entre la vibration et la disponibilité du mental.
    • La capacité du mental à absorber la multidimensionnalité.
    — Denis St-François

     
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • L’image contient peut-être : une personne ou plus

     

    Faire le point 

     

    2017 et 2018 auront été pour moi deux années 
    pour me préparer à la complétude et pour faire un choix sans retour 
    Après m'être posé 15 fois la question 
    Cet homme est il vraiment ma FJ ? Suis je autorisée 
    à le laisser sur "place" et à poursuivre ma route seule ?
    J'ai trouvé mes réponses à quelques jours de mon anniversaire 
    Il n'y a rien ni personne à attendre 
    L'engagement pris avant de venir m'incarner est un engagement personnel 
    Après être '"passée de l'autre côté" ma vision est claire 
    Je suis devenue une personne intégrale et j'oeuvre maintenant 
    avec mon Double éthérique mon Double Cosmique qui 
    me transmet toutes les réponses dont j'ai besoin 
    Pour moi le processus Flamme Jumelle est terminé , il a fait descendre sur moi l'énergie de l'Esprit, énergie de l'Amour Pur et Réel Il m'a également permis de réaliser le mariage intérieur 
    Je dois maintenant créer une intimité entre mon Double , ajusteur de pensée afin de créer une communication télépathique entre nous 
    La Paix est revenue en moi et je ressens beaucoup de tendresse et de douceur comme si j'étais dans les bras de l'Infini

    La transmutation de l'Ego inconscient se produit lorsque l'Amour Réel devient plus fort que l'amour polarisé 
    C'est l'une des clés que je me permets de transmettre aux FJ et à celles et ceux qui captent ma vibration

    Avec Amour 
    Françoise 

     

     

    L’image contient peut-être : texte

    L’image contient peut-être : une personne ou plus

      

    Je suis née avec la connexion de l'Amour Réel, l'Amour Divin et j'ai très vite compris que ma vie serait une "quête" pour retrouver cet Amour provisoirement perdu sans savoir que je devais l'incarner 
    Durant de très nombreuses années, j'ai passé beaucoup de temps à alléger mon corps de matière car , j'étais "une amoureuse à l'écoute des autres dimensions " Le corps physique apporte beaucoup de souffrance, de blessures mais on ne peut pas en faire l'économie et ceci pour comprendre qu'il faut faire le chemin vers le coeur ; je me suis également allégée d'en Haut ; ma dimension Christique était pour moi une évidence !
    Faire descendre l'Esprit en Soi demande d'incarner cette Source d'apprendre l'Unité en Soi , de guérir ses blessures et de ressentir enfin la complétude

    Alors, il arrive un moment où l'on sort de la romance et l'on comprend que dans ce plan, être amoureux se passe dans les trois premiers chakras alors que l'Amour Réel (celui que je recherchais ) est un LIEN d'Esprit ; c'est un chemin qui mène au Coeur quand tout est prêt (concrètement le Haut descend vers le Coeur et ouvre tous les chakras )

    Au coeur du coeur, j'ai plongé dans cet endroit où tous les "chagrins d'amour" m'ont touchée, et je suis morte, morte à l'illusion de ce plan d'Amour 
    L'Amour humain à cet endroit renonce et comme dans un cyclone, au coeur, le calme, plus rien, plus d'attente et cette sensation de complétude qui apparaît au Centre de Soi

    C'est une Puissante Réalité (pour moi) qu'il faut redécouvrir au Coeur de Soi (non pas dans sa petite personnalité) et incarner cette Grande Présence 
    L'Essence et le Sens de cette existence est de faire ce chemin pour incarner l'Amour Pur et peut être incarner à deux , si cela se peut , le Grand Amour sur Terre

    Cette Fusion vous fait découvrir le Réel et va vous permettre de communiquer avec votre Double Ethérique, Cosmique 
    Mon invitation est la suivante : Ne renoncez jamais à la VIE
    Il se trouve que nous sommes dans cet Espace Temps où la Terre a elle aussi choisi de prendre son envol !
    Avec Amour 
    Françoise 
    FM18052019

     

     

    Faire le point

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • L’image contient peut-être : nuit

     

    Nouvelle conscience, le Réel 

     

    Nouvelle conscience, le réel

    La nouvelle conscience, sera totalement basée sur l'évolution, la TRANSFORMATION de l'individu ne sera jamais collective elle sera totalement INDIVIDUELLE. Elle ne fera pas partie de la mémoire de la race et elle ne créera pas non plus de mémoire raciale. Ce qu'elle créera ce sera une MÉMOIRE COSMIQUE auquel auront droit tous les hommes de la terre qui appartiennent à la cinquième race-racine, et qui, possiblement un jour passeront de la cinquième race-racine involutive à la sixième race-racine ÉVOLUTIVE, et plus tard à la septième race racine évolutive. Un homme qui est conscient, qu'il soit de n'importe quelle race involutive peut comprendre ce qu'EST l'autre : C'est ça la différence entre l'Involution et l'Évolution. Donc, autant nous avons été affectés pendant l'involution par la mémoire de la race , autant demain nous ne le serons plus parce que les hommes auront tous accès à une mémoire universelle , c'est à dire , à une Conscience Créatrice qui permet à l'individu , selon son niveau d'évolution , selon son statut universel , de parfaitement comprendre par vibration la nature du réel.

    Et qu'est-ce que c'est le réel ? 
    Le RÉEL c'est la transformation instantanée de tout ce que nous pensons. C'est la déformation et l'abattement instantané de tout ce que nous avons vécu en tant que mémoire. C'est la défabrication de la conscience humaine involutive. C'est la capacité chez l'homme de transgresser les lois de l'involution sur le plan psychologique, sur le plan psychique, pour éventuellement en arriver à reconstruire sur le plan mental, des lois qui font partie de sa lumière, c'est à dire qui font partie de son essence et qui , sur tous les plans de sa multidimentionnalité convergent vers son appointement dans le temps, en tant qu'être qui possède le droit d'ainé, c'est à dire le DROIT, le POUVOIR de conduire les affaires de son monde, les affaires de sa civilisation, les affaires de son globe, ou les affaires de sa confédération, d'une manière réellement lumineuse, intelligente, créatrice, ou les conflits astraux de l'involution sont inexistants, et ou le pouvoir ultimement éthérique, immortalisé de l'évolution, fera partie de la grande vague de vie qui doit prendre conscience, naitre par incarnation, et éventuellement se développer dans le système local. 
    Extrait 
    Conférence BdM

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    Centre de gravité 

    Centre de gravité

    Le centre de gravité c'est l'équilibre entre les émotions puis le mental. Sans cet équilibre-là, l'homme est astralisé. "Astralisé" veut dire que l'homme est sujet à la pénétration de sa conscience par des égrégores qui sont simplement des énergies ou des mémoires ou des coques, ou l'homme est réellement directement affecté dans sa conscience par des entités qui font partie du plan de la mort donc du plan astral. Un jour la psychologie sera obligée de se mettre à l'évidence que ÇA EXISTE et si la psychologie ne se rend pas à l'évidence que ça existe, parce que elle est trop systématisée ou trop standardisée dans sa méthodologie, à ce moment-là, les sciences occultes prendront le dessus, et éventuellement, les hommes se dirigeront de plus en plus vers ces sciences là, mais ils seront obligés de faire attention parce que dans les sciences occultes, dans ce domaine extrêmement fragile, extrêmement non contrôlé de la technique psychique, l'homme demeurera toujours un être dont le talon d'Achille sera soit la recherche du pouvoir, ou soit une forme quelconque d'astralisation. Quand on travaille avec l'homme ou quand l'homme travaillera avec l'homme, ou que l'homme s'entretiendra, ou mettra à point des techniques d'évaluation d'ordre occulte, mais psychiques, concernant la nature de l'être, sa nature de son astralisation, il faudra que ces êtres soient réellement des êtres très très avertis, des êtres extrêmement sains d'esprit, des êtres qui auront réellement une très grande vocation…. Ce n'est pas n'importe qui, ce n'est pas parce que l'homme s'intéresse ou étudie les sciences occultes, qu'il est nécessairement adapté psychiquement à les retransmettre, à les enseigner, à les utiliser de façon créative pour l'humanité. ça prend énormément de maturité, faut avoir énormément transmuter sa propre astralité; faut être réellement totalement libre de la forme d'orgueil, faut absolument être au-dessus de la recherche de la domination, faut réellement AIMER l'homme, pour travailler pour lui, pour travailler avec lui, et surtout pénétrer des zones de sa conscience qui sont encore aujourd'hui très ténébreuses, que l'homme connaitra effectivement d'une façon très objective demain mais dans la mesure où il aura suffisamment de conscience pour d'abord "aimer avant de traiter".
    Extrait 
    Conférence BdM

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Aucune description de photo disponible.

     

    Les spirilles 

     

    Les spirilles

    Les spirilles sont les conduits vibratoires de l'énergie astrale. Les spirilles existent sur tous les plans ; d'ailleurs le corps éthérique a des spirilles, le corps astral a des spirilles, le corps mental a des spirilles. Les spirilles au niveau du corps astral ça équivaut un petit peu, aux mouvements électroniques que l'on trouve autour de l'atome. Ce sont des couloirs d'énergie qui permettent à l'énergie astrale de constamment circuler. Lorsque le corps astral est troué, ces spirilles-là sont fracturées, il se crée chez l'être humain un empêchement de mouvement de l'énergie astrale et ça ça crée ce que vous appelez "de l'anxiété". L'anxiété chez l'être humain est due à ces spirilles qui sont fracturées, qui sont coupées et qui empêchent le mouvement naturel du corps astral. et c'est difficile d'éliminer des anxiétés. Parce que des spirilles qui sont fracturées, qui sont coupées, qui sont rompues, empêchent le mouvement ordonné de cette énergie astrale-là. C'est très important pour l'être humain de prendre conscience : refermer ces trous pour que les spirilles continuent à canaliser l'énergie astrale, pour que l'homme éventuellement en arrive à avoir un rendement psychique, astral, normal, naturel, comme celui avec lequel il est venu au monde, à la naissance. Les spirilles se brisent à cause des chocs. Les chocs brisent les spirilles. Les émotions sont très puissantes chez l'homme. C'est comme des vaisseaux sanguins, mais au lieu que ce soit des vaisseaux sanguins, ce sont des vaisseaux d'énergie qui sont très fragiles, ils sont forts dans un sens, ils sont fragiles dans un autre mais ils sont solides quand l'homme est conscient. Un homme qui est conscient est capable de prendre un choc ! Un homme qui est conscient est capable de vivre des choses absolument abominables parce qu'il ne mélange pas l'émotivité avec sa conscience mentale, il est centrique. Ses centres d'énergie sont totalement fonctionnels. Il n'y a pas de débordement d'une énergie astrale dans le corps mental et ainsi de suite, ou d'une énergie mentale dans le corps astral et ainsi de suite. 
    Extrait 
    conférence BdM

     
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Aucune description de photo disponible.

     

    Trous et déchirures du corps astral

     

    Trous et déchirures du corps astral

    L'homme est, à son origine, à sa source, un être fondamentalement psychique qui vibre, qui répond à des ondes qui influent sur sa nature, sur son comportement émotionnel et sur son comportement mental. C'est un être qui est constamment en expression et en réception de radiations, comme un radar qui est toujours ouvert. S'il ne se conscientise pas, s'il n'apprend pas à réellement aligner ses centres, il est sujet à la maladie astrale, c'est à dire la déformation de son corps astral, à l'invasion de son corps éthérique qui affecte son corps matériel.

    Le corps astral c'est un espace-temps, c'est un champ d'énergie qui est susceptible à être troué. Les gens malades ont des trous dans le corps astral. Et ces trous-là représentent, un petit peu sur une échelle beaucoup plus vaste, les centres, les points méridiens du corps matériel. Un être qui vit trop de chocs dans la vie, à cause de ses émotions, subit un déchirement du corps astral. Une fois que le corps astral est déchiré l'individu est sujet sur le plan matériel ou sur le plan psychique, à des maladies c'est à dire une déformation de sa réalité ; que ce soit une déformation de la réalité matérielle, qui est une maladie, ou que ce soit une déformation de la réalité éthérique ou une déformation de la réalité astrale, une déformation de la réalité mentale. L'homme, à cause de son inconscience, à cause de sa mémoire, à cause de son manque de centricité, subit énormément de perturbations dans la vie, et ces perturbations-là sont la cause de la maladie astrale et ça ça se transfère. Une personne par exemple qui serait trés trés jalouse pourrait transférer, à la personne récipiente, des égrégores, qui ultimement rendraient cette personne-là malade, astralement parlant, et ultimement possiblement physiquement et ça se transfère des deux côtés…. Ce n'est pas parce que vous identifiez vos craintes que vous allez boucher ces trous-là. L'élimination des craintes puis des peurs ou l'élimination de ce que j'appelle les spirilles qui sont brisées à l'intérieur du corps astral, ça nécessite une transmutation de la conscience astrale, de la conscience mentale, un réalignement des centres psychiques un réaproportionnement suffisamment équilibré entre la conscience psychologique de l'égo et la conscience psychique de l'égo. Ça demande un travail sur soi, un travail de longue haleine ou un travail qui est fait en fonction de certaines circonstances occultes qui, par rapport à des sciences très avancées de la conscience humaine, nous permet éventuellement d'éliminer ces choses-là. Ce n'est pas parce que on identifie nos craintes qu'on bloque ou qu'on arrête ces déchirures astrales là.Les mécanismes qui fondamentalement sont responsables de la disharmonie de votre conscience, ne peuvent pas être éliminés d'un jour à l'autre, même si les aspects psychologiques ou psychiques sont identifiés. 
    Extrait 
    Conférence BdM

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • L’image contient peut-être : une personne ou plus et nuit

    Alcool, drogues et plan astral

     

    Alcool, drogues ,  et plan Astral...

     
    "(....)Nous existons donc réellement, consciemment ou pas, sur différents plans:
    C’est un de ces plans justement, qui est directement en cause dans le cas d’une addiction à la drogue ou à l’alcool, et que l’on appelle le plan astral. Il faut savoir que si nous vivons "consciemment" dans le plan physique (du moins le crois t-on...) et inconsciemment la plupart du temps, dans d’autres plans dont l’astral, il existe sur le plan astral des formes d’existences tout aussi réelles que nous sur notre plan physique et que nous appelons des entités. 
    Il m’est impossible en seulement quelques phrases, de vous expliquer ce qu’est réellement le plan astral, mais je peux tenter de vous faire comprendre le lien qui se crée entre la personne qui est dépendante de la drogue ou de l’alcool et les entités de l’astral.

    Tout être humain est en relation avec le plan astral, mais la plupart des gens ne s’en rendent absolument pas compte, a l’exception des médiums qui ont avec lui un contact particulier. 
    Sur ce plan se trouvent des entités exactement comme sur notre plan physique se trouvent les humains. 
    Il y a chez ces entités, comme chez les êtres humains, des entités évoluées et d’autres qui ne le sont pas... 
    Celles qui sont les plus évoluées ne posent pas de problème particulier et peuvent parfois même nous aider par le biais de nos pensées.

    En revanche, les entités les moins évoluées sont particulièrement néfastes, voire carrément dangereuses... ! 
    Elles se nourrissent en effet, tels des vampires, de l’énergie et des émotions humaines.
    Pour générer et amplifier cette énergie, elles manipulent nos pensées, s’infiltrent dans notre psychisme pour provoquer des émotions fortes : peur, crainte, dépression, colère, violence, désespoir, envie suicidaire... etc.
    Elles vivent ces émotions par procuration, et d’une certaine manière nous squattent le mental...

    Pour faire simple : plus notre mental est calme et fort, moins ces basses entités peuvent le pénétrer et nous perturber ! A l’inverse, plus notre mental est faible et agité, et plus elles sont attirées...
    La dépendance à la drogue et à l’alcool est, pour ces entités, une véritable invitation au carnage... (Je sais que le mot est fort mais c’est volontaire, tout comme les répétitions que vous allez lire, car il faut non seulement comprendre cette emprise sournoise, mais déclencher la volonté viscérale de s’en débarrasser, car heureusement : il n’y a pas de fatalité).

    La dépendance provoque une sorte de faille dans notre psychisme, affaiblit notre mental et constitue donc, une attirance très forte pour ces entités.
    Ces substances provoquent, momentanément d’abord, puis durablement ensuite, un état altéré de la conscience, qui fait que la personne finit par ne plus savoir ce qu’elle dit ou fait sous leur emprise.
    C’est lorsque l’être humain est dans ces dispositions qu’il devient une proie de choix pour les entités de l’astral qui exercent alors à son détriment un véritable viol de sa conscience

    - Elles vont pousser l’être humain à augmenter sa consommation et ainsi installer lentement et sournoisement sa dépendance.

    - Elles vont le pousser à entraîner d’autres personnes à partager cette dépendance.

    - Elles vont manipuler ses pensées jusqu’à le pousser à se nuire à lui-même, et aux autres, à travers des comportements qu’il ne maîtrise plus et qui en plus lui seront suggérés...

    - Elles vont tenter par tous les moyens de provoquer sa déchéance, sa folie, voire sa mort.

    Le plan de l’astral s’appelle également suivant les traditions : "le monde des morts"... Encore une fois, la plupart des gens n’ayant aucune conscience de l’existence de ces plans et des entités qui les peuplent, il est quasiment impossible pour une personne de réaliser qu’elle est tombée sous leur coupe, qu’elle est devenue dépendante de leurs manipulations et que ses propres pensées ne viennent plus d’elle...

    - Impossible en effet de discerner pour une personne seule, que ce sont des pensées venant de l’extérieur qui l’animent telle une marionnette...

    - Impossible en effet de réaliser pour une personne seule, que les actions, que ces entités le poussent à commettre, vont provoquer de véritables séismes dans sa vie et générer des émotions violentes qui leur servent de nourriture.

    Il faut aussi savoir qu’un état de conscience altéré par la consommation de cannabis peut parfois permettre à une entité de complètement "chevaucher" l’individu en question, qui devient dès lors gouverné par une force extérieure à lui-même, d’où certains comportements qui ne lui ressemblent pas.
    On dira : «Ça ne lui ressemble pas du tout d’agir ainsi, il est normalement si gentil... »,
    Ou alors «Quand je regardais ses yeux, il était habité par autre chose... »
    La possession astrale provient de la valeur que l’être humain donne aux pensées reçues dans son mental. 
    La personne, qui n’a plus la faculté de faire le tri au niveau de son mental, devient donc assujettie aux pensées reçues. Consciente ou non du processus, elle devient alors victime d’une ou de plusieurs entités évoluant sur ce plan astral. Ces dernières manipulent alors littéralement le mental humain, la personne qui subit un tel viol touche à un état d’absence d’elle-même, tout en permettant à une entité du plan astral de vivre l’impression de posséder un corps physique, qu’elle contrôle indirectement à travers le circuit neurologique humain. 
    Cette manipulation de l’astral fait vivre à la personne l’illusion du libre-arbitre : elle croit ainsi qu’elle est maître de sa vie, qu’elle décide par elle-même... sans comprendre pourquoi la vie ne va pas toujours comme elle le veut, pire, tout se dégrade irrémédiablement et elle perd pied.

    La conscience qui normalement doit agir comme une soupape de sécurité, est momentanément étouffée, ce qui donne à l’entité le champ libre...
    Ce type de liaison peut, dans des cas particuliers, amener un individu à s’enlever la vie car l’humain ne voit pas de différence entre sa conscience et ce que les entités lui dictent télépathiquement à travers la pensée.
    À un autre niveau d’expérience, certains niveaux de folie peuvent se manifester. La folie est une manifestation de l’incapacité de l’être humain de briser le sceau de la manipulation astrale sur sa conscience.
    La culpabilité fait aussi partie de la manipulation et du jeu de l’astral sur la conscience de l’être humain...

    Voilà, je ne vous cache pas la réalité des choses, mais je ne les dramatise pas non plus, il en est ainsi, c’est tout. Comme vous le voyez les choses sont très sérieuses mais elles ne sont jamais désespérées !

    La volonté est la clef de la porte de sortie, c’est avec la volonté que l’on peut refermer les portes du bas astral et rompre les liens qui se sont établis par manque de... volonté.
    La prise de conscience et la volonté de la personne, ajoutés au soutien sans faille de l’entourage,sont des armes extrêmement efficaces pour lutter contre ces entités.
    Aucune partie n’est jouée ou perdue d’avance, nous sommes les acteurs de notre vie, et aucune entité n’a le pouvoir de nous pousser à nous détruire, si nous décidons en toute connaissance de cause de ne pas "les" laisser faire.

    Ps : vous comprenez maintenant le désarroi du corps médical, malgré sa bonne volonté, les psychiatres en tête, devant un individu qui se dessociabilise en disant entendre des voix dans sa tête et qui n’a d’autre solution dans son ignorance, que de le bourrer de cachet en lui collant l’étiquette de schizophrène. Une fois de plus la médecine va tenter de supprimer l’effet, sans s’attaquer à la cause réelle. 
    Via Edwige de Benoist 
    Extrait

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Aucune description de photo disponible.

     

    L'âme, la pensée, la fusion 

     

    ***L’âme, la Pensée, la Fusion***

    Il ne faut pas regarder l’âme comme étant simplement une entité spirituelle, il faut regarder l’âme comme étant une structure psychique, énergétique, qui doit être transmutée, pour que la connexion se fasse avec les circuits universels, pour que l’homme en arrive un jour à avoir une intelligence qui est totalement non fractionnée, une intelligence créative. Mais tant que l’âme est assujettie aux lois planétaire, l’ego est prisonnier d’elle, il est assujettie à elle, et c’est pourquoi l’homme est inconscient, c’est pourquoi l’homme n’a pas de ‘centricité’, c’est pourquoi il est obligé de penser pour savoir, au lieu de simplement savoir. Donc au fur et à mesure où l’âme sera transmutée, au fur et à mesure où le pire esprit sera éliminé, l’homme entrera dans une fusion et se sera le début d’une nouvelle évolution.

    La pensée pour vous, c’est quoi ?

    La pensée pour moi, c’est une nuisance. Ca fait partie de l’évolution, c’est normale, mais la pensée, un jour, doit passer du stage de la subjectivité au stage de l’objectivité, c’est à dire que la pensée doit devenir télépathique. L’homme au lieu de penser, autrement dit, au lieu de vivre la réflexion de la lumière sur le plan mental, il vit la connexion, la fusion de la lumière sur le plan mental. A partir du moment où l’homme a une fusion avec cette énergie sur le plan mental, il n’a plus besoin de penser. Donc la pensée cesse d’être réflective, elle devient créative, c'est-à-dire qu’elle devient télépathique ou elle devient instantanée et elle ne crée pas de réflexion dans l’ego. A ce moment là, l’homme entre dans la conscience universelle et il n’y a plus de limite.

    Et le mental dans tout cela, c’est quoi ?

    Le mental, c’est un plan d’énergie qui permet à l’homme de prendre conscience, c’est le siège de son égo. Mais l’égo de l’homme évolutif c’est un amoncèlement de réflexion, donc c’est une accumulation d’impression. Ces impressions doivent être épurée pour que l’homme en arrive, un jour, à vivre dans le mental avec un égo mais transmuté, un égo qui est transparent, un égo qui est une lentille pour passage de la lumière au lieu d’être un mur ou un tableau pour l’application d’impression. Si on regarde le plan mental, on voit que le plan mental c’est un monde Parce que vous parlez du supramental ?

     

    Non je parle du plan mental inférieur aussi, c’est un monde, comme le plan mental supérieur est un monde. Le supramental c’est un monde qui est parfait. C’est un monde qui est régis par les lois de l’architecture de l’esprit, c’est un monde qui est organisé sur le plan, sur ce plan là, en fonction des pensées cosmiques, alors que le plan mental de l’homme, ce que nous appelons l’intellect, il est structuré sur le plan planétaire, en fonction des pensées humaines. Donc ce sont des mondes qui, dans leur fonds, sont extrêmement séparés et lorsque le plan mental supérieur entre ou se connecte avec le plan mental inférieur, cela crée un choc à l’égo, parce que l’égo est habitué de vivre sa conscience mentale par rapport à des pensées qui sont depuis très longtemps le produit d’une inculturation, le produit de l’impression, le produit d’impressions créés à l’extérieur de lui, sur lui-même, alors que le plan mental, pur, le plan supramental si vous voulez l’appelez comme ça, c’est un plan d’énergie qui est au dessus de l’égo, qui fait partie de la synthèse de l’âme et de l’esprit, mais qui est la source de la pensée créative pour l’égo dans la mesure ou l’égo est capable de la vivre sans réflexion. Si l’égo la vit cette énergie avec réflexion, il se véhicule en lui, une vibration plus basse, donc il vit la pensée subjective et il continue à poursuivre le mouvement évolutif de sa pensée, donc ce n’est pas surprenant que l’homme ne puisse pas avoir accès au savoir qui est universelle mais aussi qui fait partie de son propre savoir.

    Et la fusion ?

    La fusion c’est le développement éventuel de la rencontre entre l’énergie de l’esprit, l’énergie de l’âme et l’énergie de l’égo. L’axe. L’esprit: la lumière, l’âme, dépolluée, épurée, qui cesse d’être une mémoire personnelle, pour devenir une mémoire cosmique et l’égo, qui est la lentille permettant à cette énergie de descendre et de répondre sur le plan matériel à ses propres besoin créatif en même temps que sur le plan humain, elle permet de créer, au niveau de la science et ainsi de suite au cours de l’évolution. La formation de l’axe entre l’esprit, l’âme et l’égo est essentielle. Avec le temps nous détruirons la forme de l’esprit, nous emploierons un autre terme pour expliquer ce qu’est l’esprit parce que l’homme un jour doit en arriver à avoir une compréhension politique de l’invisible. Lorsque la forme de l’esprit sera détruite et qu’elle sera remplacée par une autre forme, se sera le début de la compréhension des mondes invisible, de leurs gouvernements, de leur gestion des humanités, de leur gestion des races, de leur gestion du savoir, de leur gestion des sciences. L’homme aura une compréhension intégrale de l’infinité.

    L’homme aura une compréhension totale et absolue des mystères, l’homme ne sera plus ignorant, il ne sera plus existentiel, il aura une conscience qui sera allégée, il aura une conscience qui sera totalement créative, et, avec le temps, encore, l’évolution de cette fusion et, éventuellement, l’homme, contrôlera la matière, cela fait partie de l’évolution des plans. La descente de l’esprit dans la matière mais dans la mesure où l’âme n’est plus régie par les lois de la mémoire. Le problème de l’homme d’aujourd’hui, l’insuffisance de son savoir et dût au fait qu’il vit au niveau de son intellect par rapport à la mémoire de l’humanité. Et l’homme ne peut pas vivre par rapport au passé, il doit vivre dans le présent de sa conscience en étant créatif par rapport à un avenir.

    L’avenir de l’humanité doit être sous le contrôle de l’homme. L’avenir de l’humanité doit être sous l’empire de sa fusion, l’avenir de l’humanité doit être le résultat de cette fusion. Mais cette humanité ne sera pas l’humanité de l’évolution, ce sera une autre humanité, ce sera une autre race, non pas une race physique mais une race mentale, et ce sera aussi, l’expression corporelle physique, matériel du véhicule ethérique, donc ça permettra à l’homme d’entrer dans un autre temps. Cela permettra à l’homme de se libérer du temps psychologique de l’égo qui est basé sur l’émotion de la conscience pour entrer dans le temps psychique de l’âme qui deviendra le temple de l’esprit dans les formes créées par la fusion, dans les formes créées au niveau de sa conscience éthérée.

    L’homme pourra créer la forme et la matérialiser, ça fait partie de son évolution, mais avant que l’homme fasse ceci, il devra vivre sur le plan de l’humanité de grands chocs pour que l’esprit de la race, c'est-à-dire l’esprit de toute la race humaine soit finalement ébranlée dans ses fondations afin de recevoir un nouvel esprit, un autre esprit qui sera l’esprit de l’homme...
    Bernard de Montréal

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  L’image contient peut-être : ciel, nuage et plein air

     

    Questions  / Réponses sur la Fusion 

    Les questions que l'on me pose :

    - Qu'est ce que la fusion ?
    C'est le processus de descente de l'énergie consciente dans les cellules purifiées du corps.

    - D'où vient cette conscience ?
    Cette conscience est la résultante de l'énergie de notre «double éthérique» en fusion avec notre âme-égo purifiée.
    Le double éthérique se situe sur le plan "morontiel", c'est à dire sur le plan de l'immortalité, de la création constante, à la différence du plan astral qui est le plan de la mort.

    La fusion ne peut se faire s'il reste des mémoires inscrites dans le corps.
    Il y a plusieurs degrés, ou étapes, de fusion. .
    Pour ma part elle a commencé en 2010 (1er degré) puis 2015 (2ème degré) 2019 (en chemin pour les 3ème et 4ème degré )

    Cela signifie, que lorsque la fusion est "totalement intégrée" nous pouvons avoir accès aux annales akashiques planétaires (archives mémorielles) parce que nous n'y sommes plus du tout reliés, ainsi qu'aux annales cosmiques, c'est à dire aux principes créateurs multidimensionnels.

    - Comment savoir où l'on en est ?
    Pour moi c'est la reconnexion FJ en 2015 qui m'a fait intégrer le 2ème degré 
    C'est la perte intégrale de la mémoire de cette relation FJ qui me fera intégrer le 4ème degré de la fusion 
    Pour chaque individu qui vit la Fusion le processus est différent 
    il n'y a pas de METHODE 
    FM10052019

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • L’image contient peut-être : plante et fleur

     

    Une étude au scalpel

     

    Une étude au scalpel 
    de cet ego aux deux visages

    L’égo narcissique et vampirique est un astre mort dépourvu de conscience. Pour compenser cette lacune, il met en œuvre son intelligence intello-cérébro-machiavélique, qui lui vient de l’apprentissage des ficelles manipulatrices, probablement acquises auprès des adultes qui l’ont abusé, afin d'obtenir de l’amour en l'arrachant d'eux avec sa puissance psychique.

    Son ego surdimensionné lui vient des quelques succès que lui ont accordé, de guerre lasse, ces dits adultes. Ainsi de victime il devient le héros de son malheur de n'avoir jamais été aimé…il se double de masochisme et le personnage egoïque est enfin construit, assez tôt en tout cas avant 6 ans.

    L’égo surdimentioné, narcissique et vampirique se rencontre fréquemment dans les hautes sphères du pouvoir, qu’ils soient politiques religieux, spirituels ou Supra-Mental…ces derniers se reconnaissent aisément, au-delà de leurs apparences trompeuses, car il y a dans cette nouvelle énergie vibratoire et Supra-Mentale des opportunités pour asseoir avec encore plus de force leur domination sur autrui…

    Là où il y a de l’homme il y a de "l’hommerie"... quels que soient les changements apportés par ces vagues d’énergies il y a aura toujours des egos qui ne renonceront jamais à leur suprématie, même s’ils sont touchés de force par la Lumière…ceux-là il leur faudra revenir encore et encore pour déclarer forfait…
    L’ego narcissique est la marionnette idéale, il a la vibration de ce qu’il est et les plans s’en servent habilement pour atteindre des proies (mets) de choix, celles qui ont une énergie de vie au taquet !!! Tout à l’inverse d’un animal, qui s’attaquera plutôt à une proie faible ou malade pour se nourrir, l’ego narcissique et vampirique choisira le meilleur rapport qualité prix car en plus il est radin en tout.

    La personne (femmes surtout, des hommes parfois) souffre viscéralement au quotidien d’un mal dont elle ne peut comprendre l’origine (si personne ne l’aide) car elle vit dans la sidération, s’attribuant la cause du mal que l’autre lui inflige. Cela peut durer tant que l’âme à besoin de cette expérience. Si c’est dans son plan, seule cette souffrance extrême peut l’amener à limer les conditionnements de son propre ego pour se faire contacter par l’écho de son esprit.

    C’est quand arrive l’écœurement de cette souffrance qu’un soubresaut la propulse vers des sphères qui font tomber le voile de sa cécité et de sa surdité.

    C’est à ce stade seulement qu’elle peut prendre conscience de sa situation et dénoncer le misérabilisme retardateur d'une relation morbide avec son bourreau.

    L’égo narcissique n’aime personne, même pas lui-même. Cet astre mort, pour exister, à besoin des qualités de celle qu’il vampirise pour briller à ses dépens, agir par procuration et tirer bénéfice des réussites de l’autre à son profit exclusif.

    Définitivement il n’a pas l’intelligence ni les ressources pour vivre par lui-même car son cerveau est déconnecté de son cœur.
    Si la victime s’éloigne d’une personne hautement toxique sans avoir intégré la réalité occulte de cette relation elle attirera à nouveau le même pattern et… rebelote…

    L’égo narcissique n’est pas équipé pour réaliser à quel point il est toxique, son orgueil le rend sourd et aveugle.

    De plus il ne pourrait se départir de la jouissance extrême que lui procure les larmes et la souffrance des autres, ses enfants y compris… C’est peut-être, et sans doute, le seul plaisir qu’il est capable de ressentir et qui le fait se sentir dans sa toute immense puissance.

    Chaque opposition qu’il va habilement induire, aidé par les plans, va lui procurer un orgasme sans avoir à violer physiquement sa proie, tout l’art de « tuer sans se salir les mains », ainsi tout le monde est nourri sauf la personne qui se retrouve exsangue.

    Cet ego, quel que soit son degré de contamination au vampirisme de l’astral contre eux, et pour autrui à travers eux, sont incapables de changer le fondement de leur personnalité a moins d’avoir intégré parfaitement le jeu de pouvoir dans l’occulte....
    La vibration et l'énergie d'une nouvelle conscience au delà du mental peut exacerber certains côtés des PN s’ils ont cette sensibilité, mais c’est juste pour asseoir davantage leur besoin de domination...d’où les polémiques, les « donnage » de leçons, les susceptibilités, la victimisation, les demandes d’excuses... ce sont encore et toujours des manœuvres manipulatoires. Ils prennent la fuite devant plus fort qu’eux pour chercher une autre proie.

    Seule la femme qui sort vivante de ce bûcher émotionnel peut entrouvrir une porte pour prendre conscience du poison lent qu’est sa propre astralité et celle de l’autre, lui-même manipulé par les plans.

    Elle peut aider un ego narcissique à lever juste un peu le voile en l’obligeant à un mea culpa s’il ne veut pas perdre l’objet de ses obsessions.

    Mais ce mea-culpa ne sera jamais qu’une illusion car un égo narcissique et vampirique ne peut changer sa trame de fond de commerce…

    Il est à mille lieux lumière de trouver une véritable harmonie avec l’autre, à fortiori avec lui-même, son ego surdimensionné l’empêche de baisser sa culotte, il préfèrera mourir… 
    A moins que cet ego soit conscient de ce qui se joue dans l’occulte et qu’il ait développé sa Volonté pour parvenir à créer un rapport de rapport de force avec les plans.
    C’est valable pour l’autre ego qui subit ce personnage…

    Via Edwige de Benoist 
    et Bernard de Montréal

     

     

     
     
    Les 30 critères du Manipulateur par Isabelle Nazare Aga

    Isabelle Nazare-Aga ( extraits du livre
    « Les manipulateurs sont parmi nous »)
    Comment y faire face?
    1.Il culpabilise les autres au nom du lien familial, de l’amitié, de l’amour, de la conscience professionnelle
    2.Il reporte sa responsabilité sur les autres, ou se démet des siennes
    3.Il ne communique pas clairement ses demandes, ses besoins, ses sentiments et opinions
    4.Il répond très souvent de façon floue
    5.Il change ses opinions, ses comportements, ses sentiments selon les personnes ou les situations
    6.Il invoque des raisons logiques pour déguiser ses demandes
    7.Il fait croire aux autres qu’ils doivent être parfaits, qu’ils ne doivent jamais changer d’avis, qu’ils doivent tout savoir et répondre immédiatement aux demandes et questions
    8.Il met en doute les qualités, la compétence, la personnalité des autres : il critique sans en avoir l’air, dévalorise et juge
    9.Il fait faire ses messages par autrui
    10.Il sème la zizanie et crée la suspicion, divise pour mieux régner
    11.Il sait se placer en victime pour qu’on le plaigne
    12.Il ignore les demandes même s’il dit s’en occuper
    13.Il utilise les principes moraux des autres pour assouvir ses besoins
    14.Il menace de façon déguisée, ou pratique un chantage ouvert
    15.Il change carrément de sujet au cours d’une conversation
    16.Il évite ou s’échappe de l’entretien, de la réunion
    17.Il mise sur l’ignorance des autres et fait croire en sa supériorité
    18.Il ment
    19.Il prêche le faux pour savoir le vrai
    20.Il est égocentrique
    21.Il peut être jaloux
    22.Il ne supporte pas la critique et nie les évidences
    23.Il ne tient pas compte des droits, des besoins et des désirs des autres
    24.Il utilise souvent le dernier moment pour ordonner ou faire agir autrui
    25.Son discours paraît logique ou cohérent alors que ses attitudes répondent au schéma opposé
    26.Il flatte pour vous plaire, fait des cadeaux, se met soudain aux petits soins pour vous
    27.Il produit un sentiment de malaise ou de non-liberté
    28.Il est parfaitement efficace pour atteindre ses propres buts mais aux dépens d’autrui
    29.Il nous fait faire des choses que nous n’aurions probablement pas fait de notre propre gré
    30.Il fait constamment l’objet des conversations, même lorsqu’il n’est pas là
    Geneviève SCHMIT, experte dans l’aide aux victimes de violence psychologique et de manipulateurs pervers
     
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • L’image contient peut-être : une personne ou plus, ciel, nuage, plein air et nature

     

    Les éthers cosmiques 

     

    Les éthers cosmiques de la froideur dans l’Homme
    La Lumière est une énergie froide. Si l’Homme est surpris par cette réalité, c’est parce qu’il fut habitué par l’âme à la croire chaude. Toute teinte de chaleur dans la vibration d’une pensée est singulièrement connectée à un registre vibratoire de l’âme, alors que la vibration de la Lumière correspond à une absence de réflexion dans l’ego.

    La froideur ne vient pas de l’ego, ni de l’âme. Elle est une dimension élargie de la conscience de l’Homme dans son lien mental avec l’esprit. Quand l’esprit est fondamentalement présent dans l’ego, la chaleur émise par l’âme est détruite par la conscience de l’Homme. La froideur est le feu d’émission d’une compréhension absolue par l’Homme de son devenir immédiat. L’Homme doit posséder sur la structure mentale d’une pensée le droit de s’y opposer. Incidemment, il détient une ascendance totale sur l’énergie de la pensée.

    La froideur de l’Homme est une représentation de l’identité de la Lumière qui habite son mental. Ainsi, pour bloquer le spectre lumineux de l’âme sur la dimension psychique de sa conscience, l’Homme ne doit laisser aucune place à la sentimentalité. L’Homme est cosmique seulement et uniquement lorsque sa conscience est froide. Cela veut donc dire que la vision qu’il détient de sa destinée est imperturbable. Cette dimension revient pour lui à vivre son Intelligence en relation étroite avec le principe cosmique de la froideur.

    Ce principe est le suivant. Quand l’Homme ne peut admettre ce qu’il ne sait pas, il est autrement dit obligé de s’en tenir à son passé. Essentiellement, le futur de l’Homme sera toujours froid, parce qu’il n’y a pas de craintes ou d’émotions associées à la froideur. Il faut donc une maturité acquise à l’Homme pour admettre que ce qu’il sait est plus grand que ce que la vie lui propose. Bref, quand l’Homme est apte à exclure de sa conscience tout ce qu’il ne sait pas, il ne se fait jamais éteindre par l’astral dans son Intelligence.

    À juste titre, l’Homme conscient doit être froid dans son mental. Quand il est froid, il se sait toujours dans ce qu’il sait. Il est finalement froid de la vie dans cette vibration, parce que le savoir est une propriété cosmique et éthérique de la Lumière. Il n’y a aucune séparation entre ce que l’Homme sait et ce que la Lumière établit, parce que la construction de la dimension atomique de la froideur de la Lumière dans l’Homme est une superposition de sa gouvernance sur le mensonge cosmique. Cela veut donc dire que les éthers de la liberté intégrale dans l’Homme reposent sur une absence absolue de crainte, de doute, de culpabilité ou d’orgueil.

    — Marc de LaSalle

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • L’image contient peut-être : 2 personnes

     

    Vivre à deux 

     

    le défi de la vie à deux repose sur la volonté de la femme et de l’homme, d’être présents en esprit à chacun. 
    Si la beauté de l’esprit s’exprime en chacun, l’union se fortifie, car le regard de chacun sur la vie est d’abord tourné vers soi, plutôt que sur l’autre. 
    Cela veut donc dire concrètement, que les échanges et la communication répondent toujours à la volonté commune de mettre l’accent sur le besoin de laisser l’autre se dire ouvertement, selon où il en est dans sa vie.

    On observe donc le couple orageux, celui qui se défend de mauvais coups à venir et le couple harmonique. 
    Dans le premier cas, la femme et l’homme ont besoin de réparer "les pots cassés" parce qu’il y a absence de volonté de laisser l’autre libre de se situer dans sa vie, selon ses paramètres. 
    Dans le second cas, il y a ce couple libre ou en voie de le devenir qui permet aux deux êtres de se raffiner. 
    C’est alors que se forge entre l’homme et la femme, une volonté permanente de s’asseoir en tout temps à la table de l’autre, afin de communiquer librement ce qui ne va pas chez soi ou dans le couple , je nomme cela la Qualité de Présence.
    Grâce à cette volonté respective, il va de soi qu’il est plus facile de vivre, car il se loge en la conscience de chacun, l’ingrédient premier d’une relation harmonique : l’étude de soi et l’ouverture sur l’autre à partir d’un regard neutre sur la vie. dégagé de toute souffrance et de blessure; La pensée 'est plus reliée aux émotions ..... 
    FM07052019

     
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • L’image contient peut-être : une personne ou plus et personnes qui dansent

    Le phénomène de la fusion 

     

    Bernard de Montréal
    Communication Sept 1980 / Sept 1988
    28b - Le phénomène de la fusion
    Extraits ___________________________________________________
    "Le phénomène de la fusion est un phénomène d’atomisation de la conscience inférieure
    humaine, afin de permettre le raccord parfait entre l’énergie du rayon et le mortel. Le mortel
    est sans puissance en dehors de ce rayon et ne peut gravir les paliers de l’évolution cosmique
    sans ce lien, sans ce rapport avec le rayon. Or le rayon recherche l’union avec le mortel car le
    rayon ne peut continuer son évolution seule, lorsque l’esprit a été rendu à la forme par
    incarnation. Le rayon doit revenir vers le mortel et l’élever en vibration afin que le mortel
    devienne non pas égal à lui mais pareille à lui en fonction, c’est-à-dire créateur. Un des grands
    mythes de l’humanité c’est que l’homme est une créature, alors que seule la forme humaine
    matérielle convient d’être appelée créature, alors que l’esprit de l’homme n’a rien de commun
    avec la création de la forme qui n’est qu’un vaisseau pour l’esprit en évolution. L’homme a
    tellement identifié sa forme avec son esprit et a perdu de vue que la forme humaine n’a rien de
    commun avec l’homme réel et ne représente que l’époque constructive et involutive d’une
    forme qui ne servira parfaitement l’esprit de l’homme, qu’après la fin de la cinquième sous
    race. Il y a des êtres sur terre qui ont emprunté la forme humaine afin de se mélanger à l’homme,
    mais qui ne sont à aucun niveau d’expérience liée à l’involution de l’homme ou de sa forme.
    Ces êtres ont leurs propres formes et peuvent à volonté la laisser pour en prendre
    temporairement une autre afin de servir de pont entre l’homme inconscient et l’homme
    cosmique qui foulera un jour le globe terrestre. La fusion est le début de ce processus qui
    enlèvera le pouvoir de conscience à la forme pour la rendre à l’esprit afin de neutraliser sur la
    terre le pouvoir de la forme et de ses sens. Au dépend du pouvoir de l’esprit, au-delà des sens
    qui ne sont que la conscience de la forme. Si les sens sont la conscience de la forme de l’homme
    inconscient, il est évident qu’il est très loin de connaître la conscience réelle qui est le pouvoir
    de l’esprit au-delà de la forme et tant que ce pouvoir de la conscience réelle, de la conscience
    supramentale et de l’esprit, ne seront pas unifiées dans l’homme, il n’existera sur terre qu’un
    homme incomplet, c’est-à-dire une forme avancée de l’involution, dont la conscience primaire
    ne pourra que réfléchir une réalité subordonnée à ses sens et à la fois incapable de s’harmoniser
    à l’esprit, c’est-à-dire à la conscience atomique de l’homme. La conscience atomique de
    l’homme existe au-delà de la forme, puisqu’elle est libre du temps et de l’espace, mais elle est
    vulnérable, c’est-à-dire prisonnière des sens, car les sens ont le pouvoir de rendre sensible ce
    qui leurs est le plus familier, c’est-à-dire la matière. Étant que cette conscience atomique n’a
    pas suffisamment bouleversée l’équilibre millénaire des principes humains inférieurs, il lui est
    impossible de se réaliser, de se manifester concrètement dans les mondes inférieurs qui
    constituent la réalité imparfaite de l’homme en involution. C’est pourquoi la fusion, c’est-àdire l’élévation vibratoire de la conscience humaine par le rayon, engendre chez le mortel une
    union entre son esprit et l’intelligence universelle, afin que son esprit puisse se libérer du
    pouvoir de la forme qui s’est installé en lui depuis son avènement dans la matière. La fusion est
    le processus d’atomisation qui crée chez le mortel une nouvelle conscience, c’est-à-dire une
    nouvelle couche d’énergie tellement puissante que la forme ne peu plus nourrir l’esprit par les
    sens, mais se voit obligé de ne lui servir que de médium à travers lequel il évalue pour
    perfectionner son rapport étroit avec le rayon. Lorsque que la conscience atomique de l’homme,
    est suffisamment avancé le rayon ne crée plus de souffrance dans l’homme car ce dernier, vie
    sa vie matérielle en harmonie avec la conscience de son esprit. Mais tant que ce stage n’est pas
    terminé, la souffrance, c’est-à-dire le processus d’atomisation doit se poursuivre afin que les
    principes inférieurs soient suffisamment conscientisés ou élevés en vibrations pour que l’esprit
    ne soit plus prisonnier de la forme. .........

    .......Tous les hommes qui vivront
    la fusion, la vivront d’une façon parallèle, c’est-à-dire que celui qui est fusionné et l’autre qui
    est fusionné et l’autre plus loin qui sera fusionné, comprendront tous la même chose, c’est-àdire qu’ils comprendront que la vie est au-delà de l’homme, que la vie est dans l’homme, que
    la vie passe dans l’homme et que la vie dirige l’évolution de l’homme. Et lorsque l’homme est
    dans l’esprit de la vie, il comprend tout de la vie et automatiquement comprend tout de ce que
    la vie veut lui faire comprendre. C’est pourquoi à ce stage l’homme ne peut plus souffrir, parce
    que, il n’y a plus d’élément, d’événement de condition dans la vie, qui puisse le faire souffrir,
    parce que déjà il est au-delà de la condition humaine. Il est au-delà de cette condition qui a
    pendant des millénaires assujettis l’esprit de l’homme à la matière. Maintenant son esprit est
    libre, son esprit est capable de soutirer de la vie ce qu’il veut parce que son esprit est en
    harmonie parfait avec la vie. Et c’est pourquoi l’homme fusionné ne peut plus revenir sans le
    temps, il ne peut qu’aller dans l’avenir et se servir de ce qui à été vécu expérimentalement dans
    le passé, pour construire une nouvelle étape, un nouveau pont vers les étoiles. Voilà un peu ce
    que veux dire la fusion, mais remarquez que la fusion ne ce vie qu’individuellement et n’a de
    signification profonde que pour celui qui la vit."

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

     

     

     

    Aucune description de photo disponible.

     

    Entrez dans le Réel avec BdM

     

    "...Mais je vous assure que l’homme nouveau, sur le plan matériel, il est déjà en évolution, et que c’est cette science intégrale fait déjà partie de la conscience de la planète et que en tant qu’individu, nous devons réaliser avec le temps, que nous avons cette science, chacun de nous possède cette science, et que le temps des maîtres est terminé.
    A partir du moment où l’homme aura la force de supporter cette science, à partir du moment où l’homme aura la force de supporter ce qu’il sait, même si c’est un petit peu, à partir du moment où l’homme pourra vivre son petit vase plein, déjà l’homme dépassera l’involution, entrera dans son identité, et trouvera très facile de pouvoir communiquer à d’autres niveaux, avec d’autres hommes, ou d’autres intelligences.
    Mais il nous faut pour le moment nous reconstruire, nous devons arracher au passé ce qu’il nous a enlevé, et nous devons reconstruire notre avenir, c’est-à-dire nous devons reprendre contrôle de ce que nous sommes, c’est-à-dire des êtres qui réellement sont de lumière, faits de lumière, non pas simplement tissés de rêveries, tissés d’impressions, mais réellement coulés dans la lave chaude de leur propre feu.
    Donc je vous souhaite en tant que public, de ne pas…surtout dans les années à venir, regarder ceux qui pointent, regarder ceux qui parlent ou regarder ceux qui font, avec de la fascination. Commencez à cesser de ne plus…à ne plus être fasciné, commencez à éliminer chez vous la fascination, et vous commencerez à vous regarder, au lieu de regarder les autres.
    Vous vous verrez de l’intelligence. Et lorsque l’homme commence à se voir de l’intelligence, il n’est pas habitué, l’ego vibre. Avec le temps, il s’habitue. Mais un jour, pour l’homme d’être intelligent, ça sera normal, ça sera naturel. Ce ne sera plus un poids. Ça sera facile, parce que la science de l’esprit deviendra la connaissance de l’homme. Et lorsque l’homme sera dans la science de l’esprit, et qu’il véhiculera dans le monde sa connaissance, il n y’aura plus de temps à perdre, à chercher, à voir s’il l’est ou s’il n’est pas intelligent.
    Nous avons été embaumés pendant des millénaires. Et l’homme sortira de sa tombe, il sortira de sa froideur. Et il découvrira qu’il est extrêmement, extrêmement bien placé pour savoir.>>"
    Bernard de Montréal - La genèse du Réel (complet) 1988

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Aucune description de photo disponible.

     

    La despiritualisation de la conscience humaine 

     

     

    La déspiritualisation de la conscience humaine

    "La déspiritualisation laisse entendre à l’ego conscient qu’il a comme travail de
    décrypter toutes les données, vraies ou fausses, qui ont gardé sa conscience humaine
    victime de l’inconscience collective dans le passé".
    L’homme conscient devra finir une fois pour toutes, seul avec lui-même, sans
    fanatisme et sans aucune révolte contre son social, de se laisser envoûter avec toutes
    les formes de pensées philosophiques, de rituels, de pénitences, de fascination,
    d’hypnose, d’ensorcellement, quelles qu’elles soient, à un niveau ou à un autre, avec
    qui que ce soit sur la surface du globe, au niveau occulte, mystique, philosophique,
    religieux, ésotérique, sectes et compagnie qui lui dictent qu’il y a une autorité divine,
    spirituelle, cosmique, invisible, à qui il doit rendre des comptes.
    Cela était comme nécessaire dans l’involution parce que les personnes qui
    composaient les rangs des masses, des peuples, des races, n’avaient pas d’identité
    réelle et devaient être amenées petit à petit vers une évolution planétaire.
    Pour la majorité des gens, cela continuera, car les gens font partie de la destinée
    planétaire des races, des peuples et des religions de toutes sortes, malgré qu’ils soient
    tous divisés par des variances de vérités et de croyances, d’où leurs guerres de
    clochers. Mais la finalité psychologique et intellectuelle qu’exercent en domination ces
    systèmes de colonisation des âmes, en super-imposition avec une quelconque autorité
    dominante dans l’invisible, tire à sa fin pour l’homme et la femme de l’ère nouvelle,
    l’homme et la femme de l’ère du Verseau qui apporteront un nouveau savoir sur le réel
    de la création dans notre univers local, face au mensonge universalisé,
    institutionnalisé par l’ignorance raciale involutive.
    L’homme nouveau devra réaliser un jour que tout ce qui a été donné comme évolution
    dans le passé faisait partie de ce qui devait être donné aux hommes de ces époqueslà. Tout ce qui a été donné à l’homme fut nécessaire et obligatoire afin que le mental
    puisse se développer. Il s’agit ici du phénomène de la mémoire, pour l’être, pour la
    personne qui ressent en elle-même qu’elle est arrivée à un autre stade de son
    évolution sur Terre face à sa propre vibration. Dès lors, cette personne devra
    graduellement retirer sa conscience de l’expérience des connaissances anciennes
    jusqu’au point de laisser un vide mental dans sa conscience qui devra être comme
    contenu pour un certain temps.
    L’intellect humain ne peut pas contenir le vide sans se questionner, car il a pour
    mission de donner une raison valable, logique, culturelle et sociale à la conscience de
    l’homme qui survit dans l’irréalité à cause de sa mémoire et de son interprétation
    psychologique et spirituelle de la vie.
    Il est facile de voir le mal, mais il est très difficile de voir le mal dans le bien. L’homme
    nouveau n’a plus besoin de directeurs, de rituels, ni d’une autorité quelconque ou
    d’une forme d’archétype cosmique ascensionné qui se veut une autorité sur son propre
    devenir, sur sa propre conscience en éveil.
    Le nouvel initié devra, par droit de vie cosmique sur Terre, reprendre sa position de
    Fils de Lumière et non plus de fils d’Adam, ou fils de l’homme, ou d’un humain qui 
    essaie d’évoluer spirituellement vers le divin, à travers l’empire de la désinformation
    qui manipule sa conscience entre ce qui est vrai et ce qui est faux.
    L’homme de la nouvelle race est un être seul, seul dans sa conscience, et loin de tout
    ce qui a servi dans le passé à établir sur Terre une forme de conception spirituelle et
    philosophique de ce qui devait représenter l’homme avec l’invisible, les dieux et les
    autorités divines.
    Il ne faut pas interpréter ce qui est dit ici de manière subjective, spirituelle, morale ou
    religieuse. Il faut que l’homme cesse de souffrir ou de s’illusionner, dans une forme
    d’illumination avec le divin, de la valeur émotive qu’il donne à son expérience.
    L’homme a tellement été désinformé dans l’involution, depuis la nuit des temps, que
    s’il était instantanément en présence d’un extraterrestre, un homme de l’espace, une
    personne qui évolue sous d’autres formes de loi de causalité qui dépassent de loin sa
    planète, il se mettrait à genoux devant lui, croyant que le divin lui apparaît.
    La Terre demeure solitaire, isolée des grandes civilisations d’outre espace-temps, à
    cause de l’ignorance qui constitue son interprétation psychologique et spirituelle de ce
    que devrait être la vie, la mort, la cellule, l’atome, l’énergie nucléaire, l’antimatière,
    l’immortalité biologique, la fragmentation du rayon, la dématérialisation de sa cellule
    humaine, le contact avec l’homme de l’espace, la réalité cosmique des univers
    ambiants, la réalité sur ce qu’il est en dehors de toutes interprétations spéculatives, la
    vie dans l’éther, le réel dans l’âme, les circuits universels, la création du double
    éthérique, etc.
    L’homme ne sait rien. Il ne fait que croire et suivre la tradition de ce qui fait son affaire.
    Il n’est pas intéressé à savoir, il préfère jouer à l’autruche. Les grandes traditions, les
    grandes cultures philosophiques, raciales et ainsi de suite, dans l’historicité d’une
    conscience planétaire, ont fait un travail énorme dans le passé (pour lequel ils étaient
    mandatés et dont ils étaient porteurs dans l’involution) afin de donner aux masses de
    la Terre une plus vaste conception de l’infinité et d’elles-mêmes. Et ce fut correct.
    La déspiritualisation laisse entendre à l’ego conscient qu’il a comme travail de
    décrypter toutes les données, vraies ou fausses, qui ont gardé sa conscience humaine
    victime de l’inconscience collective dans le passé, ce qui était nécessaire pour la
    conversion de l’animalité dans l’humain, vers un humain plus libre de sa bestialité
    animale. Et cet exercice millénaire a servi de leçon collective pour des hommes, des
    humains qui dans la masse n’étaient pas prêts à cette transmutation spirituelle, mais
    plutôt prêts pour la guerre, les conflits, la science et ainsi de suite. Et cela aussi fut
    nécessaire, car l’homme a pu apprendre de ses erreurs.
    Mais ceci a été fait, et à présent l’ego doit décrypter tout ce qui a été inscrit dans sa
    mémoire d’âme et écrire, à partir de son instruction supramentale, de nouvelles
    données beaucoup plus intelligentes et libres du karma des nations. C’est ce qui le
    connectera avec son intérêt vital et son making of.
    Michel Dow

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • L’image contient peut-être : 1 personne

     

    L'ajusteur de pensée 

    Ajusteur de pensée
    Extrait de Michel Dow
    <3
    Tous les hommes conscients ont un contact avec l’éther il ne s'agit pour eux que d'oser
    verbaliser la vibration.
    Dès qu'un homme sait qu'il a un Ajusteur de pensée, dès qu'il connaît le monde astral,
    la domination de l'astral, dès qu'il connaît la science de l'esprit, qui est une science qui
    provient de l'éther, cet homme ne peut accepter qu'un seul homme sur la Terre ait un
    contact.
    Tous les hommes conscients ont un contact avec l’éther, il ne s'agit pour eux que
    d'oser verbaliser la vibration. Dès que l'homme écoute au lieu de penser tout ce qui
    traverse son mental, il se donne alors le temps nécessaire pour réaliser que c’est son
    intellect qui interfère lorsqu’il se croit en train de penser.
    C'est toujours l'ego qui mesure égoïquement le potentiel de sa fusion sous forme de
    quantité, à un niveau quelconque. Ceci est encore une illusion. Dans l'événement de
    la conscience supramentale, il n'y a pas de degré comme tel psychologiquement, de
    comparaison d'étapes ou de modules de fusion.
    C'est une illusion de croire que les initiés qui ont amené la conscience supramentale
    ont été les seuls dans leur temps et leur époque sur la planète. Il y a tout le temps eu
    des fonctions d'êtres utilisant un corps physique mais dont le temps n'était pas de se
    faire connaître des masses.
    Ces êtres venus d'ailleurs étant des intelligences de l'éther ont maintenu à différents
    niveaux la continuité d'une vie éthérique et non d'une vie planétaire astralisée à travers
    une âme. Ces êtres-là n'ont nul besoin d'être reconnus par l'homme physique, mais
    certains d'entre eux ont eu un autre mandat d'être connu à travers leur corps physique.
    Les êtres qui ont toujours travaillé occultement pour la sauvegarde cosmique et
    universelle de l'humanité ont toujours œuvré à partir de la vibration dite éther. Les
    êtres étant en conscience avec leur dimension supérieure, dite Ajusteur de pensée, à
    un degré comme à un autre de leur propre expérience individuée ne connaissent pas
    la mort, ce sont des immortels.
    Ces êtres maintiennent au-delà de la matière les champs éthériques afin que l'astral
    ne puisse plus ou ne puisse plus éventuellement dominer la conscience de l'homme.
    De là leur travail dans l'éther au-delà du corps physique.
    Maintenant au niveau de l'avènement supramental, il devient totalement aberrant de
    croire qu'un seul homme sur la Terre, qu'une seule régence, qu'un seul mouvement
    dit supramental sur la Terre puisse avoir le luxe, la prétention d'être le pourparleur
    avec les mondes de l'éther. Chaque nouvel initié doit oser verbaliser sans aucune
    prétention d'être le seul à représenter ce que nous appelons l'avènement supramental
    sur la Terre. 
    Donc l'homme conscient ne pouvant plus croire de par l'exercice de son intelligence
    entre dans un savoir, et ce savoir lui permet de savoir que les portes de l'universel ont
    toujours été ouvertes et que seule l'ignorance de l'humain l'a empêché de consulter la
    mémoire solarisée, la mémoire solaire.

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires