• Allo BERNARD ... 1

    Aucune description de photo disponible.

     

    Allo BERNARD ....   1

     

    .....Tant que les médiums n’auront pas vu que leur communication avec le monde de la mort les conditionne à une façon de penser qui convient à un plan complexe d’influences destinées au contrôle de leur mental et du mental de l’homme, ils seront des grands serviteurs des forces. Ils devront un jour les neutraliser lorsqu’ils seront suffisamment avancés en fusion d’intelligence avec le double, leur source de lumière. L’homme est un être intégral en potentiel. Il n’a pas besoin que l’astral l’aide pour comprendre les mystères de la vie. La structure psychique de l’ego ne pourra être transmutée que lorsque l’être sera prêt à prendre sur lui- même la responsabilité de ce qu’il sait, d’autant plus difficile à supporter qu’il devra la vivre seul ou en parallèle avec d’autres êtres tels que lui ; ceux-ci auront finalement brisé les chaînes de l’astral qui briment la conscience planétaire. L’avenir de l’homme est rattaché à l’identité de sa conscience et non à l’union de sa personnalité inconsciente avec des forces dont il ne connaît ni le pouvoir, ni l’intention à court ou à long terme.

    Si le plan astral avait été réel dans ses communications avec l’homme, l’humanité aurait depuis très longtemps dépassé le seuil de l’ignorance, et l’homme voyagerait aujourd’hui parmi les étoiles. Ce n’est qu’au cours de la prochaine époque que l’homme deviendra réel, car sa manipulation par l’astral aura été finalement éliminée. L’être conscient en saura trop pour que se perpétue ce cirque mental qui garde l’humanité prisonnière et impuissante, afin que la mort exerce sa domination à volonté.

    BDM

     

    Aucune description de photo disponible.

     

    ...l’homme nouveau, de plus en plus conscient de l’interpénétration du réel et du planétaire, élèvera sa vision des événements et verra que l’avenir est grand et prometteur. La grande capacité de vivre sa conscience de façon permanente sera le meilleur secours de l’homme et la source de sa plus solide force. Le développement de cette permanence se raffermira à mesure qu’il percevra la nature des événements de la fin du cycle, en fonction de sa sensibilité intérieure. Il sentira descendre en lui une plus grande lumière et une compréhension plus vaste des événements majeurs qui changeront le cours de la civilisation. Ces êtres, qui se retireront de plus en plus de la vie humaine involutive, se réuniront à la fin du cycle dans un espace créé par les forces cosmiques pour leur protection et leur indemnité ; car alors de grands vents secoueront la terre, dernier signe témoignant de l’apparition de l’âge d’or.
    BDM

     

    L’image contient peut-être : 1 personne

     

     

    L’homme nouveau verra que l’astral peut se servir des mémoires les plus chères de l’humanité pour étendre son dominion sur la terre. La Vierge sera utilisée dans cette lutte finale pour le pouvoir sur terre. De grands miracles marqueront la fin du cycle, et ceux qui auront la force de voir à travers ces manifestations, accablantes pour l’homme et sa naïveté millénaire, seront prêts à connaître la fusion de leur conscience avec les plans les plus élevés de leur réalité.
    BDM

     

    L’image contient peut-être : nuage, ciel, plein air et nature

     

     

    ...Les esprits de la forme, ces intelligences de lumière qui planifièrent la création, se retirèrent après la division des sphères. Lors de ce retrait, de nouvelles forces engendrèrent dans le cosmos, des plans de vies qui évoluèrent au cours des grandes époques précédant la venue de l’homme sur terre. C’est au cours de ces périodes de longue durée que l’âme, graduellement, atteignit un état de conscience suffisamment avancé pour descendre et animer le corps matériel de l’homme. À cette époque l’âme n’était qu’énergie sans expérience, car l’expérience inférieure de l’homme ne l’avait pas encore contaminée. Dès lors, elle fut incorporée dans la matière et les lois matérielles de la conscience animale créèrent des mémoires qui devinrent, avec l’intensité du poids de l’involution, trop lourdes pour elles. Incapable de supporter ces mémoires inférieures, l’âme humaine dut se retirer sur un plan inférieur avant de retourner à la lumière de son origine. Ce plan était celui de la mort, ou plan astral. Selon l’expérience de l’âme, le statut de cette dernière, après la mort, dépendait de la totalité de l’expérience terrestre. Cette condition à fait naître des plans plus évolués que d’autres, alors que toute une hiérarchie d’âmes en évolution se développa à partir des plans les plus bas jusqu’aux plus élevés de la vie après la mort.

    Cependant, le monde de la mort, qu’il soit élevé ou inférieur, a toujours représenté pour l’homme un monde plus intelligent que celui de la conscience humaine. Ce fut l’illusion majeure de l’involution, illusion qui sera totalement renversée avec la venue de l’homme nouveau et de la conscience supramentale sur terre.
    BDM La Génèse du Réel (extrait 1988)

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :